Accueil
Question Réponse

Les R.V. ci-dessous
MCES-Corporel
Cité Zen Massages

barre de navigation barre de navigation

Les Souffrances Psychologiques du Chercheur d’Emploi

Maud LE BLAYE

Bien que la difficulté à trouver un emploi soit aujourd’hui reconnue, la situation de recherche d’emploi reste toujours aussi pénible à vivre.
Les demandeurs d’emploi sont confrontés à de multiples difficultés techniques et épreuves psychologiques dans un contexte défavorable de crise économique, le tout avec une pression sociale et familiale, ainsi qu’un environnement culturel où chacun est défini par sa profession.
La volonté, l’enthousiasme, la confiance en soi, comme la formation, l’expérience professionnelle sont des atouts majeurs dans la recherche d’un emploi satisfaisant, mais non suffisants, et tous sont mis à mal par les évènements ;
Les sources de souffrance sont multiples et en regard aux 5 grandes familles de blessures psychologiques, nombreux sont les exemples inéluctables à la recherche d’emploi :

Le REJET :

Il peut être issu de l’épreuve d’un licenciement économique ou le fait d’être en groupe n’atténue que peu le sentiment d’avoir été sélectionné négativement après un temps d’incertitude et une ambiance de travail souvent détestable. Il peut être inhérent à d’une démission plus ou moins forcée ; consécutive à des semaines de harcèlement moral.
C’est un sentiment vécu également lors des candidatures : des CV non retenus aux entretiens stériles, trop souvent sans explications crédibles, parfois fausses. Et c’est ainsi que des groupes entiers de la population peuvent développer ce sentiment de rejet, en réaction d’impuissance ou de non remise en cause de soi-même.

L’ABANDON :

Passée l’inscription à Pole Emploi, APEC, stages en Cabinet-conseil…, il apparait très vite que le chercheur d’emploi doit s’en remettre qu’à lui-même. Le sentiment d’être seul dans sa recherche d’emploi, au milieu de millions de personnes tout aussi compétentes, s’installe rapidement. Noyé dans la masse, difficile de trouver auprès des organismes les recommandations, l’aide technique personnalisées et encore moins l’écoute active nécessaire.
Le sentiment d’abandon peut être éprouvé également face au Relationnel, que l’on présente comme une clef de la recherche d’emploi, à son manque de disponibilité ou d’intérêt pour la situation nouvelle.

L’HUMILIATION :

La recherche d’offre d’emploi et l’acte de candidature sont deux sources inépuisables d’échec ou d’humiliation. Ce sentiment est très personnel et chacun peut être extrêmement touché ; cela peut être le statut même qui pose problème, la recherche d’emploi perçue comme une requête, certains sont plus sensibles au manque de considération dans les processus de recrutement (attentes interminables aux salons recrutement, épreuves de sélection, suspicions… et enfin réponses négatives).
Quant à l’image de Soi, auprès des proches et autres, elle peut être très profondément atteinte.

La TRAHISON :

Ce sentiment est inhérent aux promesses d’embauche non-tenues et à la perception d’un manque de sincérité dans le motif avancé. Il peut être aussi lié au décalage entre le rejet de la candidature et le ressenti du candidat ; face à une présentation de poste qui correspond à ses compétences, ou plus fréquemment au ressenti positif après un entretien qui s’est bien passé.

L’INJUSTICE :

Il y a tout un imaginaire collectif sur le fait qu’être sans emploi, et longtemps, s’explique par peu d’investissement dans la recherche, un manque de compétences, de disponibilité… et quand rien de tout cela n’est réel, un immense Pourquoi pas Moi s’invite. Le vécu du chômage comme une injustice se révèle également quand le « sans-emploi » est confronté à une personne peu compétente ou non-investie dans son travail.

_________________________________________

Quoi qu’il en soit, toutes les épreuves, difficultés, déconvenues vécues, toutes les atteintes, souffrances, meurtrissures ressenties méritent d’être accompagnées. Pour comprendre, donner du sens à ce qui est subi, apprendre, s’adapter et désamorcer des affects nuisibles à la santé, au relationnel, à la réussite des démarches pour re - trouver un poste satisfaisant. Les blessures de « guerre » dans la recherche d’emploi ne doivent pas se transformer en cicatrices, car elles peuvent se transformer en étapes vers le but à atteindre, en apprentissages constructifs et enrichissants personnellement et bientôt professionnellement.

 

 

Site de Maud LE BLAYE

 

 

MCES-Corporel

MCES-Corporel / Mentions légales / contact / 9 rue Fenoux 75015 Paris