Accueil
Question Réponse

Les R.V. ci-dessous
MCES-Corporel
Massage Hui Fan

barre de navigation barre de navigation

Anorexie, Boulimie et Douleurs dentaires

Marine

écrit le : Juillet 2010

Tout à commencé à 18 ans en buvant un café …….

Je me remémore ce jour comme le premier d’une longue souffrance incomprise.

Souffrant de solitude depuis ma plus tendre enfance, je suis passée par l’anorexie, la boulimie et les douleurs dentaires que cette fois je ne contrôlais pas.
A 18 ans j’avais mal aux dents, j’avais la sensation que mes incisives bougeaient. J’ai été voir de nombreux dentistes, tous meilleurs les uns que les autres...

Pour eux, il y avait certes une petite rhizalyse (racines abimées), mais rien ne permettant de justifier de telles douleurs. J’ai donc été cataloguée comme « psychologiquement instable ».

Cette souffrance étant certainement le reflet de mon « mal être » intérieur. J’ai été contrainte de me soigner aux antidépresseurs. Rien ne changea. Mes douleurs étaient encore présentes et la situation s’aggrava !

Pensant avoir trouvé la solution, un orthodontiste me posa un appareil dentaire (le 2ème car à 15 ans j’y avais déjà eu le droit.) Encore une fois, rien ne changea, mis à part mon porte monnaie...
J’avais 20 ans à cette époque. Je savais que quelque chose n’allait pas, le « mal être » dans ma bouche était permanant. Je mâchais constamment un Chewing-gum. C’était vital pour avoir un minimum de bien être. Je comprends maintenant qu’il me permettait de rehausser ma mandibule dans une position plus ou moins correcte.

Le corps lui avait compris alors que le corps médical restait aveugle... J’insiste su ce point car cette expérience m’a permise de comprendre qu’il faut toujours s’écouter. Les douleurs sont réelles. N’accepter jamais qu’un médecin vous parle de psychologisme sans traiter vos douleurs...

Restant incomprise, je me suis peu à peu renfermée sur moi-même. J’évitais les sorties entre amis, les soirées, les rencontres. Je me suis totalement dé sociabilisée. Je lutais contre mes douleurs qui devenaient de plus en plus insupportables.

J’avais mal à la nuque, à la mâchoire, aux dents, etc.. J’étais seul face à ma souffrance. Je pense que cette incompréhension est presque aussi difficile que la douleur elle-même. On se sent différente, incomprise. Il est difficile de penser à l’avenir avec cette souffrance… En surfant sur Internet, j’ai eu l’agréable surprise de croiser le chemin de M. Quillou à travers son site Internet, qui je dois dire est très explicite.

J’ai tout de suite pris contact avec lui et programmé un rendez-vous pour la semaine d’après. Lors de la première séance, nous avons beaucoup discuté. Il a tout de suite compris mes douleurs et m’a expliqué que l’ensemble de ces souffrances résultaient d’un déséquilibre mandibulaire. De nombreux tests lui ont permis de calculer le degré du déséquilibre et de réaliser ainsi au mieux les gouttières.
Les gouttières m’ont changées la vie !! Je me suis tout de suite sentie soulagée. J’avais enfin de l’espace dans ma bouche !! Les douleurs dans tout le corps ce sont petit à petit estompées...

Ca fait maintenant 1 an ½ que je les porte. Je fais partie des « dur à cuire » , ceux pour qui le changement est moins rapide. Il ne faut pas baisser les bras et savoir que la durée de guérison est souvent proportionnelle à la durée de souffrance. Et en fin de parcours on est souvent beaucoup plus exigeant !!

Merci à M Quilliou qui est véritablement exceptionnel tant dans sa compréhension que dans ses compétences !!
Il est l’homme de la situation.

Les jumeau de Marine

Marine

MCES-Corporel

MCES-Corporel / Mentions légales / contact / 9 rue Fenoux 75015 Paris