Accueil
Question Réponse

Les R.V. ci-dessous
MCES-Corporel
Cité Zen Massages

barre de navigation barre de navigation

Je revis à 52 ans

Laurence Michel

écrit le : juin 2011

AVANT Dos Courbé

Mauvaise posture, dos et nuque courbés.

APRES Dos redressé Bonne Posture, dos et nuque améliorés.

Je vois enfin le bout du tunnel.

J’ai toujours eu des problèmes dentaires qui m’ont amenée à me faire soigner par plusieurs dentistes successifs. Très souvent le résultat fut : dévitalisation + couronne. Aucun d’entre eux n’a alors fait le lien entre mes dents et ma posture, et je ne pensais pas à leur poser la question. Lorsque j’avais une vingtaine d’années, un dentiste a même meulé (c’est-à-dire scié !) mes dents du bas pour ne pas avoir à refaire des couronnes du haut mal dimensionnées, ce qui a fini par les fragiliser et créer une fente par le milieu où s’accumulaient les aliments !

Je souffrais tout le temps de douleurs musculaires dans le dos, qui m’obligeaient à me « contorsionner » continuellement lorsque j’étais trop longtemps en position assise ou debout. Mon entourage me disait toujours « fais-toi soigner ! », mais de quoi ? Et comment ?

Mes souffrances

A 37 ans, une grossesse difficile a accentué mes problèmes : déchaussement, cassures des dents dans le sens de la hauteur, douleurs à la nuque et aux épaules, et des cervicalgies telles qu’il m’arrivait d’avoir des vertiges dans la journée et de devoir m’arrêter de marcher en pleine rue. C’est alors que j’ai commencé à prendre tous les jours des anxiolytiques, prescrits par mon médecin traitant, puis un myorelaxant, ce qui me permettait de ne plus avoir de douleurs le matin en me levant et de supporter ma position au travail (j’étais, de plus, toute la journée devant un ordinateur). J’ai dû ensuite faire poser plusieurs implants car mes dents continuaient à tomber et ma mâchoire perdait de l’os ! J’ai également après cette grossesse souffert d’acouphènes et un jour, alors que j’étais au restaurant avec une amie, je me suis aperçu que je n’entendais plus très bien ce qu’elle disait !

Ma vie a commencé s’améliorer lorsque j’ai rencontré Mme Fouquet, Microkinésithérapeute, qui a libéré beaucoup de mes tensions accumulées au fil des mois et des années, puis avec Mr. Quilliou. Ces personnes savent travailler en équipe et n’hésitent pas à répondre à toutes les questions que leur posent les patients, même au niveau du « ressenti » car, comme je l’ai appris au fur et à mesure de mon parcours pour arriver au « mieux-être », TOUT VIENT DES EMOTIONS !

Mr. Quilliou, m’a écouté et m’a fait faire des tests d’équilibre : mon corps vrillait complètement à droite. D’ailleurs, cela était visible pour lui à l’œil nu ! J’ai donc accepté de porter une gouttière « 22h sur 24 » pour gagner de la hauteur. En effet, je me suis aperçue – et Mr. Quilliou me l’a très bien expliqué et démontré par la suite – que du fait d’un manque de hauteur des dents, ma mandibule s’enfonçait dans mon crâne, ce qui provoquait :

  • une mauvaise posture dont je n’avais même pas conscience : cou en avant, épaules crispées vers le haut, ventre en avant…. Bref, je ressemblais déjà à une personne « âgée », comme vous pouvez le voir sur la photo que j’ai appelée « AVANT » !
  • un écrasement du nerf auditif, provoquant les fameux « acouphènes » dont souffrent beaucoup de personnes et certainement la cause de ma baisse d’audition.

La Gouttière

Au début, on a du mal à s’habituer aux gouttières, car elle nous fait « zozoter », ce qui peut poser des problèmes lors des réunions au travail. Mais j’ai décidé de surmonter ce handicap en faisant comme s’il n’existait pas et, au fil des mois, mon corps s’est adapté et je ne zozotais plus.

Le résultat fut spectaculaire en ce qui concerne les acouphènes et les bourdonnements d’oreilles : disparus au bout de quelques mois ! En revanche, beaucoup de tiraillements : muscles n’ayant plus l’habitude de travailler, tendons sollicités provoquant quelques tendinites …J’ai compris pourquoi Mr. Quilliou me conseillait les massages, l’ostéopathie, l’acupuncture, la fasciathérapie. Toutes ces thérapies m’ont énormément soulagée.

Plus de médicament

Cinq mois après le début du port de la gouttière, et après quelques « réajustements» faits par Mr. Quilliou, j’ai radicalement abandonné ma prise quotidienne de myorelaxant, ce qui fut pour moi une joie immense ! D’abord parce que cela voulait dire que j’avais moins de douleurs musculaires dans le dos, et aussi parce que c‘était la fin d’une servitude ! Autre surprise : mes cheveux se sont mis à repousser aussi vite qu’avant la prise de ce médicament, ce qui était pour moi un signe de regain de vitalité ! Autre signe : je dormais une heure de moins chaque nuit et pouvais ainsi regarder les films à la télévision sans m’endormir avant la fin !

C’est environ un an plus tard que, en collaboration avec Mr. Quilliou et le docteur Soussan, chirurgien-dentiste, qu'ils m’ont refait les couronnes de la mâchoire du haut, les anciennes n’étant pas du tout adaptées à ma nouvelle occlusion.
Deux ans plus tard, je faisais refaire la ligne occlusale du bas (pour cela, il fallut faire refaire des couronnes et mettre du composite sur les dents encore vivantes).

Tout cela a représenté un coût financier, bien-sûr, mais quel est le bilan aujourd’hui ?

  • j’ai rééquilibré mon corps et me tiens beaucoup plus droite,
  • je ne prends plus aucun médicament pour soulager mes douleurs dans le dos car je n’en ai presque plus, ou bien je les soulage par la pratique du yoga et les massages,
  • je suis assurée, selon Mr. Quilliou, de ne pas souffrir d’arthrose avant longtemps !

Pour tout cela, je remercie de tout cœur Mr. Quilliou, ainsi que toutes les personnes qui m’ont aidée dans ma démarche, car il faut beaucoup de volonté, puisque personne - ou presque personne - ne connaît cette démarche de travailler sur la position de la mandibule pour soigner le dos, l’audition, tant d’autres choses sans doute….. et améliorer son bien-être en général!

MCES-Corporel

MCES-Corporel / Mentions légales / contact / 9 rue Fenoux 75015 Paris