Accueil
Question Réponse

Les R.V. ci-dessous
MCES-Corporel
Massage Hui Fan

barre de navigation barre de navigation

Le Témoignage d'un Redressement
Mandibulo-Postural

Françoise R.

écrit le : février 2007

MON RESSENTI DEPUIS LA DECOUVERTE DE LA GOUTTIERE OCCLUSALE :

Depuis plus de deux ans, je réfléchis et je recherche une méthode pour me soulager les articulations temporaux mandibulaires (autrement dit les ATM). Ce besoin s’est imposé après plus de vingt ans de consultations pour corriger une malocclusion.

En effet, malgré des interventions de stomatologies et de dentisteries, la solution ATM, je ne l’ai pas encore trouvée.

Pourtant, je reste depuis le début persuadée que bon nombre de mes problèmes de posturologie, de maladies de peau, de mes difficultés auditives, visuelles, etc. se sont accentuées en même temps que la dentition se dégradait ( les agénésiques comprendront cela d’autant plus). C’est ainsi que j’ai noté au fils des années, régulièrement, sur papier les situations et leur répercutions sur le corps et les dents. D’où la conviction que ces pathologies sont réversibles.

J’ai établi mon idée sur ce principe et je me suis mise à la recherche d’un cabinet misant sur des valeurs simples, entre guillemets. C'est-à-dire de retour aux bonnes fonctionnalités du corps, en aidant la bouche et la dentition à se régénérer. Pas facile lorsque l’on est adulte construit de générer une nouvelle harmonie en bouche…Déjà il faut accepter l’idée que c’est possible ! Puis accepter les modifications qu’il y aura sur le sourire…
C’est pourquoi j’ai attendu quelques mois pour me convaincre que la méthode et la réflexion expliquées par M.Quilliou pouvaient me convenir.

Ensuite il s’agissait de franchir le pas et de me rendre à Paris. Je n’ai eu besoin de "7 ans de réflexion" comme le suggère le film mythique, mais tout de même plus d’un an avant de franchir le pas !
Le déclic fut l’appel au secours de deux de mes dents qui se déchaussaient terriblement. Bien sûr, je voulais conserver à tout prix mes dents saines. Alors j’ai saisi mon téléphone. Agréablement reçue au bout du fils, j’ai senti très rapidement la confiance s’établir. C’est ainsi que le rendez-vous a été réservé.

En moins d’un mois j’ai eu à disposition ma gouttière posée par le Docteur Kakon, une gouttière sur mesure et adaptée à mon déséquilibre mandibulaire et postural.
Mais j’ai eu besoin d’évoluer à mon rythme et je reconnais avoir mis un trimestre avant de l’accepter en bouche. C’était un premier cap à franchir, mais doucement j’ai apprécié les avantages de la gouttière.

Alors, même si je reste prudente dans l’évaluation des atouts que cette gouttière m’apporte, je peux déjà dire que je constate un mieux-être en la portant.

Pour vous détailler les choses, voici en quelques mots les perceptions du corps.

Je respire mieux grâce à des cloisons nasales que je ressens plus ventilées. J’ai une de mes hanches moins douloureuses et conjointement j’ai moins mal à l’une de mes épaules. C’est ainsi que je constate un meilleur équilibre du squelette, moins de déviations osseuses en fait. Ainsi je marche plus droit dans la rue et je me sens plus stable.
Autre point, la vision, car j’avais une tâche noire qui se balade, non pas comme dans le générique des films de James Bond ; mais c’est un peu l’idée, avec une tâche allant de gauche à droite dans le sens horizontal. Cette tâche est encore présente mais juste quelques minutes dans ma journée : c’est sympathique comme tout de bien voir !

Enfin, après six mois de port des gouttières, mes deux dents mobiles commencent à se stabiliser, c’est un ouf pour l’instant et j’espère que cela va durer dans le temps.

Il y a quelques semaines, je suis retournée faire un bilan à Paris. La gouttière y a été légèrement modifiée en fonction de mes progrès. C’est encore un peu tôt pour affirmer d’autres bienfaits, mais il semble que se constitue une fluidité auditive. Comme si certains points se mettaient doucement en marche. Ma respiration, elle, s’est encore intensifiée. Depuis c’est devenu vivifiant de respirer, et je le découvre !

Quoi qu’il en soit, le bilan est énergétiquement encourageant et le corps apprécie ces améliorations. Maintenant j’espère que ces agréables et nouvelles sensations ORL ou osseuses, seront aussi le début d’un travail sur les ATM. Car au final, c’est pour cela à la base que j’ai consulté le site Internet de M.Quilliou. Et même si tout reste à confirmer dans les mois à venir, je continue à prendre des notes pour mieux apprécier les évolutions.

Une chose est sûre, ces évolutions, ces acquis d’aujourd’hui : je ne veux plus m’en passer. J’avance peu à peu vers l’équilibre et la normalité corporelle et mon entourage m’en félicite lui aussi.

écrit le : avril 2007

Je suis allée faire en Avril...

...une radiographie des ATM* et des implants pour les incisives 12* et 22*.
Pour les 4 incisives les résultats sont meilleurs que ceux du bilan de Août 2006 puisque j'ai plus de densité osseuse. L'amélioration a eu lieu entre Janvier et Avril. Vous m'avez rehaussé la gouttière en Février, c'est donc un mieux pour mes incisives depuis ce temps-là.

Sinon pour les ATM la radio ne montre encore pas grand chose de neuf. De plus comme je vous l'avais signalé au téléphone, je fais du bruxisme la nuit...
Par contre ma langue commence à aller au palais : c'est bref mais musclé. Or, sentir ce muscle qu'est la langue est nouveau, bien sûr c'est assorti de migraines car le crâne est réceptif à la poussée languale, mais c'est un début.

*ATM : Articulation Temporo-Mandibulaire
*12 : incisive latérale droite
*22 : incisive latérale gauche

F.R. de Loire-Atlantique

.

MCES-Corporel

MCES-Corporel / Mentions légales / contact / 9 rue Fenoux 75015 Paris